Accueil Non classé Roselyne Bachelot

Roselyne Bachelot

4 min lues
0
0
193

Roselyne Bachelot, une carrière politique ou elle aura occupé pratiquement tous les postes (même l’écologie … ), elle aura touché à tout pour n’arriver à rien !

Hélas elle n’est pas la seule et c’est avec des élus comme ça qu’on ruine un pays : « prêts à tout mais bon à rien » !

Au gouvernement

Roselyne Bachelot 170px-Roselyne_Bachelot_-_Narquin
Roselyne Bachelot en 2009.

À l’Assemblée nationale

Au Parlement européen

Au niveau local

Au sein de partis politiques

  • 1989-1992 : secrétaire générale adjointe du RPR.
  • 1992-1993 : déléguée générale à la condition féminine du RPR.
  • 1995-1997 : déléguée générale à l’emploi et à la lutte contre l’exclusion au RPR, membre du bureau politique.
  • Secrétaire nationale du RPR, chargée de l’emploi (jusqu’en 1998).
  • 1999-2001 : déléguée générale du RPR, chargée de la présence du Mouvement dans la société.
  • Membre du Conseil national du RPR.

Au sein du RPR, elle anime des groupes de travail sur la dépendance, le médicament, l’hôpital, la santé publique, la recherche et le handicap. En 1997, elle préside le groupe des membres RPR de la commission des Affaires sociales et elle sera, au nom du groupe, l’orateur sur les textes importants de la mandature : réduction du temps de travail, emploi des jeunes et couverture maladie universelle.

  • février 2002 : porte-parole de la campagne présidentielle de Jacques Chirac.
  • À partir de 2002 : membre du bureau politique de l’Union pour un mouvement populaire.
  • 2004-2007 : secrétaire nationale de l’UMP, chargée des questions de société.
  • 2006-2008 : secrétaire générale adjointe de l’UMP.

pasdeclimatsanseau

Laurent DENISE : formations et expériences professionnelles en : hydrologie, climatologie, météorologie, agriculture, permaculture, agroforesterie, sol vivant les accords de Paris n'ont dangereusement pas pris en compte le principal Gaz à Effet de Serre qui est la vapeur d'eau (60% des effets source GIEC, contre 26% pour le CO2). L'eau de l’atmosphère régule les températures des continents depuis des millions d'années mais cette hypothèse a été écartée dès le début en pensant que les activités humaines n'avaient pas d'impact sur l'eau , or il est maintenant prouvé que la disparition de la couverture végétale des continents (déforestation) coupe le cycle de l'eau et provoque les phénomènes climatiques actuels : inondations, sécheresses, canicules et feux ! Albert Einstein disait : « On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. » , autrement dit "ne comptez pas sur les écologistes pour régler les problèmes qu'ils ont eux-mêmes générés (climat eau et biodiversité)! Les sécheresses et les inondations ne sont pas des fatalités liées au dérèglement climatique mais le résultat logique d'une très mauvaise gestion des eaux de surface, Inondation c’est quand l’eau repart trop vite vers la mer, sécheresse c’est quand elle est repartie trop vite … Sur les continents, la régulation thermique de l'atmosphère est automatique tant que les surfaces exposées au soleil sont couvertes d'eau ou de végétation, autrement dit : c'est la sécheresse des sols qui provoquent le dérèglement climatique et non pas le dérèglement climatique qui provoque les sécheresses, le climat se dérègle quand les continents ne transpirent plus l'été ! Ce qui tue massivement toute la biodiversité de façon durable ce sont les sécheresses de plus en plus longues : pas d'eau pas de vie ! Les sécheresses de plus en plus longues ont des conséquences monstrueuses qui entraînent l’effondrement accéléré des pollinisateurs, des insectes, des oiseaux, impactent l’ensemble du vivant, y compris la santé humaine ! 1.1 millions d'hectares de prairies en Nouvelle Aquitaine avec des haies et des arbres, sans labour et sans pesticide pourtant tous les étés ce sont des cimetières de biodiversité, même les vieux arbres sèchent ...Une sécheresse c'est juste un manque d'eau l'été, un comble quand on a passé l'hiver les pieds dans l'eau (inondations) sans faire de réserve ...En France ce sont uniquement les "écologistes" qui s'opposent à la construction de réserves d'eau et qui vont même jusqu'à en faire détruire ... cherchez l'erreur ! C'est le climat qui a besoin d'eau et de végétation l'été. Le secret d'un bassin hydrologique en bonne santé c'est sa densité végétale l'été (la référence étant la forêt de feuillus), plus on génère de biomasse plus on augmente le pouvoir de rétention d'eau des sols et donc de filtration, plus la densité végétale est importante et plus on alimente le cycle des pluies.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par pasdeclimatsanseau
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Energies renouvelables : la France devra débourser plusieurs centaines de millions d’euros pour ne pas avoir atteint ses objectifs

https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/11/24/renouvelables-la-france-devra-debourser-…