Accueil Non classé comment passer d’un volume fini à une ressource infinie ?

comment passer d’un volume fini à une ressource infinie ?

7 min lues
0
5
86

L’élément indispensable à toute forme de vie sur terre c’est l’eau, contrairement au pétrole la molécule d’eau à la particularité de ne pas être consommée mais utilisée, son recyclage est infini (la planète n’a pas perdu une goutte d’eau depuis sa création).

Si en France, on arrive à manquer d’eau l’été c’est qu’on en a confié la gestion à des comptables qui gèrent des volumes quand il faut gérer un flux, que l’eau des villes (pluies et eau potable) n’est pas recyclée et que le cycle qui sert de référence à nos comptables est complètement faux : l’eau douce des continents ne vient pas uniquement de la mer mais à 70% de l’évaporation des continents eux mêmes !

Dans la station spatial (ISS) on pourrait faire pousser n’importe quel type de plante avec un volume d’eau très limité, la plante va générer elle même le flux grâce à l’énergie solaire.

Si les continents sèchent tous les étés avec une gestion « humaine » de l’eau c’est que l’évaporation, qui est le moteur du cycle, a été considéré comme LE problème … et qu’au lieu d’entretenir le cycle on s’est servi de l’eau pour évacuer les déchets des villes dans la mer …

La photosynthèse est « l’élément magique » indispensable à la vie sur Terre, elle est le moteur de tous les cycles essentiels  (CO2, O2, H2O) et elle régule les températures (donc le climat) !

En étudiant le cycle élément par élément on trouve des problèmes partout alors que d’un point de vue globale ça fonctionne tout seul,  en calculant  la consommation d’eau des plantes l’INRA a sorti la végétation du cycle global ! Depuis on a accusé la végétation  (et donc l’agriculture) de gaspiller l’eau sans comprendre qu’elle était le moteur du système Terre. oui la végétation utilise 70% des pluies mais c’est juste vital !

Ne pas cultiver l’été sous prétexte qu’il n’y a pas d’eau est une hérésie totale qui devient dangereuse pour l’humanité, il faut adopter une « intelligence végétale » en couvrant toutes les surfaces exposées au soleil de la végétation la plus dense possible au rythme des saisons (la référence étant la foret de feuillus).

 Des sécheresses de plus en plus longues avec des inondations de plus en plus meurtrières  sont des insultes au bon sens et à l’intelligence humaine, si la France est le pays des lumières beaucoup d’administrations et d’élus ne sont pas au courant …

philosophes-lumieres

Même Coluche disait : « Les technocrates, si on leur donnait le Sahara, dans 5 ans, faudrait qu’ils achètent du sable ailleurs » … en France on leur a confié l’eau …

2020 09 28 secheresse

Les rivières ont toujours été polluées par les stations d’épurations et les ruissellements urbains (il est très facile de s’enrichir sur le dos des contribuables quand le travail n’est pas fait et que l’administration détourne l’attention sur l’agriculture…) 

La directive-cadre sur l’eau ou DCE (2000/60/CE) a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, on a détruit les ouvrages qui retenaient les polluants (l’effet chasse d’eau), non seulement on n’a rien résolu mais on a décuplé les effets puisqu’on a encore moins d’eau l’été pour diluer les polluants et la situation ne fait que se dégrader … En Nouvelle Aquitaine, en 2020,  on dépense encore des millions pour détruire des ouvrages …

pasdeclimatsanseau

Laurent DENISE : formations et expériences professionnelles en : hydrologie, climatologie, météorologie, agriculture, permaculture, agroforesterie, sol vivant Albert Einstein disait : « On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. » , autrement dit "ne comptez pas sur les écologistes pour régler les problèmes qu'ils ont eux-mêmes générés (climat eau et biodiversité)! Les sécheresses et les inondations ne sont pas des fatalités liées au dérèglement climatique mais le résultat logique d'une très mauvaise gestion des eaux de surface, Inondation c’est quand l’eau repart trop vite vers la mer, sécheresse c’est quand elle est repartie trop vite … Sur les continents, la régulation thermique de l'atmosphère est automatique tant que les surfaces exposées au soleil sont couvertes d'eau ou de végétation, autrement dit : c'est la sécheresse des sols qui provoquent le dérèglement climatique et non pas le dérèglement climatique qui provoque les sécheresses, le climat se dérègle quand les continents ne transpirent plus l'été ! Ce qui tue massivement toute la biodiversité de façon durable ce sont les sécheresses de plus en plus longues : pas d'eau pas de vie ! Les sécheresses de plus en plus longues ont des conséquences monstrueuses qui entraînent l’effondrement accéléré des pollinisateurs, des insectes, des oiseaux, impactent l’ensemble du vivant, y compris la santé humaine ! 1.1 millions d'hectares de prairies en Nouvelle Aquitaine avec des haies et des arbres, sans labour et sans pesticide pourtant tous les étés ce sont des cimetières de biodiversité, même les vieux arbres sèchent ...Une sécheresse c'est juste un manque d'eau l'été, un comble quand on a passé l'hiver les pieds dans l'eau (inondations) sans faire de réserve ...En France ce sont uniquement les "écologistes" qui s'opposent à la construction de réserves d'eau et qui vont même jusqu'à en faire détruire ... cherchez l'erreur ! C'est le climat qui a besoin d'eau et de végétation l'été. Le secret d'un bassin hydrologique en bonne santé c'est sa densité végétale l'été (la référence étant la forêt de feuillus), plus on génère de biomasse plus on augmente le pouvoir de rétention d'eau des sols et donc de filtration, plus la densité végétale est importante et plus on alimente le cycle des pluies.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par pasdeclimatsanseau
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

inondations de l’hiver prochain …

Une grande partie du globe subit en ce moment de graves inondations (inde, Chine, Afghanis…