Accueil Non classé Chronique d’une catastrophe annoncée

Chronique d’une catastrophe annoncée

3 min lues
0
3
237

Depuis la pandémie du covid 19 (et sa possible transmission par les matières fécales), les ARS font analyser les rejets des stations d’épuration et signalent tous les débordements directs dans les rivières … Depuis c’est un véritable festival d’interdiction de baignade sur les plages à proximité des estuaires !

Depuis des dizaines d’années, à chaque forte pluie les stations débordent et polluent allègrement les rivières ! les nitrates dans les rivières sont l’arbre qui cachent la forêt de phosphate des lessives urbaines …

 
 

L’an dernier nous avons subit 5 périodes d’inondations avec un rejet massif des polluants dans les rivières, les bassins ostréicoles et la mer. Depuis, AUCUNE station n’a été mise aux normes (traitement et rejet dans les sols pour ne pas perturber le cycle de rechargement des nappes phréatiques), les inondations de l’hiver prochain serviront encore de grande « chasse d’eau » ….

Mais, cette année, va t on informer les riverains, les ostréiculteurs et les pécheurs de la pollution massive « programmée » et totalement inévitable ?

 

La loi pénale sanctionne le fait de mettre les tiers dans une situation de risque pour leur personne. https://www.legavox.fr/blog/maitre-anthony-bem/risque-mort-blessures-mise-danger-10115.htm

assainissement collectif code environnement

les ruissellements et les rejets en rivières sont sources de pollutions et d’inondations, en faisant appliquer le code de l’environnement aux collectivités (rétention et traitement de tous les rejets (pluies et eaux usées) pour infiltration ou recyclage pour des usages non domestiques (irrigation), on apporterait une solution rapide et efficace aux sécheresses récurrentes … avec des milliards d’euros d’économies à la clé !

 

pasdeclimatsanseau

Laurent DENISE : formations et expériences professionnelles en : hydrologie, climatologie, météorologie, agriculture, permaculture, agroforesterie, sol vivant Albert Einstein disait : « On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. » , autrement dit "ne comptez pas sur les écologistes pour régler les problèmes qu'ils ont eux-mêmes générés (climat eau et biodiversité)! Les sécheresses et les inondations ne sont pas des fatalités liées au dérèglement climatique mais le résultat logique d'une très mauvaise gestion des eaux de surface, Inondation c’est quand l’eau repart trop vite vers la mer, sécheresse c’est quand elle est repartie trop vite … Sur les continents, la régulation thermique de l'atmosphère est automatique tant que les surfaces exposées au soleil sont couvertes d'eau ou de végétation, autrement dit : c'est la sécheresse des sols qui provoquent le dérèglement climatique et non pas le dérèglement climatique qui provoque les sécheresses, le climat se dérègle quand les continents ne transpirent plus l'été ! Ce qui tue massivement toute la biodiversité de façon durable ce sont les sécheresses de plus en plus longues : pas d'eau pas de vie ! Les sécheresses de plus en plus longues ont des conséquences monstrueuses qui entraînent l’effondrement accéléré des pollinisateurs, des insectes, des oiseaux, impactent l’ensemble du vivant, y compris la santé humaine ! 1.1 millions d'hectares de prairies en Nouvelle Aquitaine avec des haies et des arbres, sans labour et sans pesticide pourtant tous les étés ce sont des cimetières de biodiversité, même les vieux arbres sèchent ...Une sécheresse c'est juste un manque d'eau l'été, un comble quand on a passé l'hiver les pieds dans l'eau (inondations) sans faire de réserve ...En France ce sont uniquement les "écologistes" qui s'opposent à la construction de réserves d'eau et qui vont même jusqu'à en faire détruire ... cherchez l'erreur ! C'est le climat qui a besoin d'eau et de végétation l'été. Le secret d'un bassin hydrologique en bonne santé c'est sa densité végétale l'été (la référence étant la forêt de feuillus), plus on génère de biomasse plus on augmente le pouvoir de rétention d'eau des sols et donc de filtration, plus la densité végétale est importante et plus on alimente le cycle des pluies.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par pasdeclimatsanseau
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La parole se libère en Nouvelle Aquitaine

Un ancien collaborateur du président de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, affir…