Accueil Non classé le tabac tue 200 personnes par jour en France … qui en parle ? pas les écologistes en tout cas !

le tabac tue 200 personnes par jour en France … qui en parle ? pas les écologistes en tout cas !

7 min lues
0
0
72

Cigarette : les conséquences sur l’environnement

 

https://www.notre-planete.info/environnement/pollution_air/tabac-sante.php

Les mégots de cigarette sont les principaux déchets plastiques retrouvés dans l’environnement : ils peuvent représenter jusqu’à 40 % des déchets ramassés sur les plages de Méditerranée et plus de la moitié des déchets côtiers « capturés » en 2005 en Equateur (Marine Litter: A Global Challenge – PNUE, 06/2009).

Chaque année, plus de 6 000 milliards de cigarettes sont fumées dans le monde, pouvant conduire à plus de 500 000 tonnes de mégots rejetés dans l’environnement. Malheureusement, ces mégots composés principalement de matière plastique sont très faiblement biodégradables. En outre, ils contiennent de nombreux composés toxiques issus de la combustion qui peuvent menacer les organismes vivants.

Les chercheurs de l’Institut méditerranéen d’océanologie (MIO, France) et de l’Institut national des sciences et technologies de la mer (INSTM, Tunisie) ont montré que les mégots de cigarettes augmentaient les concentrations en fer, manganèse et zinc dans le milieu marin, contribuaient à l’acidification de l’eau de mer et modifiaient la composition des bactéries présentes dans les sédiments de surface en favorisant le développement de bactéries généralement connues pour vivre dans des sites hydrothermaux sous-marins profonds, appelés « fumeurs noirs ».

En France, 30 milliards de mégots sont jetés chaque année dont 40 % dans la nature finissent à la poubelle chaque année sont jetés dans la nature.
Or, un seul mégot peut contaminer plusieurs centaines de litres d’eau en raison du grand nombre de substances chimiques dangereuses qu’il contient (composés aromatiques, métaux lourds,…) et met plus de 10 ans à se dégrader.

Enfin, 5 millions d’hectares de forêts sont détruits chaque année pour sécher le tabac, contribuant à la déforestation…

Lorsque vous inhalez de la fumée de cigarette, vous vous exposez à un cocktail de 4 000 substances chimiques dont plus de 250 sont nocives et une cinquantaine cancérigènes. En voici un aperçu :

Acétaldéhyde (irritant des voies respoiratoires)
Acroléine (irritant des voies respoiratoires)
Acétone (dissolvant)
Naphtylamine (cancérogène, probablement impliqué dans le cancer de la vessie)
Acroléine (irritant des voies respoiratoires)
Méthanol (carburant utilisé pour les fusées)
Pyrène (toxique pour les reins et le foie)
Diméthylnitrosamine (probablement cancérigène)
Naphtalène (antimite)
Nicotine (utilisée comme herbicide et insecticide)
Cadmium (utilisé dans les batteries)
Monoxyde de carbone (mortel à une certaine dose)
Benzopyrène (agent mutagène très cancérogène)
Chlorure de vinyle (utilisé dans les matières plastiques, diminue la libido)
Mercure (hautement toxique)
Acide cyanhydrique (était employé dans les chambres à gaz)
Toluidine (cancérogène)
Ammoniac (détergent)
Uréthane (cancérogène)
Toluène (solvant industriel)
Arsenic (poison violent)
Dibenzacridine (très toxique, cancérogène)
Phénol (très irritant, utilisé pour tuer des prisonniers pendant la seconde Guerre Mondiale)
Butane (irritant des voies respoiratoires)
Polonium 210 (élément radioactif qui aurait servi à empoisonner Yasser Arafat)
Styrène (toxique, probablement cancérogène)
DDT (insecticide interdit aux USA)
Goudrons (les plus cancérogènes)
Plomb (interdit dans l’essence car toxique)

En France

Selon l’OFDT, Quelque 78 000 personnes meurent chaque année des conséquences du tabac (soit plus de 10% des décés et 200 morts par jour … ) dont 27 000 par un cancer du poumon (90% sont dus au tabac) selon la ligue nationale contre le cancer.
Pour un fumeur sur quatre, la perte moyenne d’espérance de vie est de vingt ans et se solde par une mort avant 65 ans, selon une étude de l’Observatoire régional de santé d’Ile-de-France.

La France compte environ 15 millions de fumeurs et ce sont les jeunes

https://www.notre-planete.info/environnement/pollution_air/tabac-sante.php

pasdeclimatsanseau

Laurent DENISE : formations et expériences professionnelles en : hydrologie, climatologie, météorologie, agriculture, permaculture, agroforesterie, sol vivant Albert Einstein disait : « On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. » , autrement dit "ne comptez pas sur les écologistes pour régler les problèmes qu'ils ont eux-mêmes générés (climat eau et biodiversité)! Les sécheresses et les inondations ne sont pas des fatalités liées au dérèglement climatique mais le résultat logique d'une très mauvaise gestion des eaux de surface, Inondation c’est quand l’eau repart trop vite vers la mer, sécheresse c’est quand elle est repartie trop vite … Sur les continents, la régulation thermique de l'atmosphère est automatique tant que les surfaces exposées au soleil sont couvertes d'eau ou de végétation, autrement dit : c'est la sécheresse des sols qui provoquent le dérèglement climatique et non pas le dérèglement climatique qui provoque les sécheresses, le climat se dérègle quand les continents ne transpirent plus l'été ! Ce qui tue massivement toute la biodiversité de façon durable ce sont les sécheresses de plus en plus longues : pas d'eau pas de vie ! Les sécheresses de plus en plus longues ont des conséquences monstrueuses qui entraînent l’effondrement accéléré des pollinisateurs, des insectes, des oiseaux, impactent l’ensemble du vivant, y compris la santé humaine ! 1.1 millions d'hectares de prairies en Nouvelle Aquitaine avec des haies et des arbres, sans labour et sans pesticide pourtant tous les étés ce sont des cimetières de biodiversité, même les vieux arbres sèchent ...Une sécheresse c'est juste un manque d'eau l'été, un comble quand on a passé l'hiver les pieds dans l'eau (inondations) sans faire de réserve ...En France ce sont uniquement les "écologistes" qui s'opposent à la construction de réserves d'eau et qui vont même jusqu'à en faire détruire ... cherchez l'erreur ! C'est le climat qui a besoin d'eau et de végétation l'été. Le secret d'un bassin hydrologique en bonne santé c'est sa densité végétale l'été (la référence étant la forêt de feuillus), plus on génère de biomasse plus on augmente le pouvoir de rétention d'eau des sols et donc de filtration, plus la densité végétale est importante et plus on alimente le cycle des pluies.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par pasdeclimatsanseau
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Paris : la pollution aux particules fines dépasse les normes sanitaires dans les cours d’école

On découvre l’importance du taux de CO2 en ville et les particules fines … la …