Accueil Non classé la sécheresse va commencer dans deux mois !

la sécheresse va commencer dans deux mois !

7 min lues
0
0
105

l’été dernier le ministre de l’agriculture nous promettait la création de 60 réserves collinaires :

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/08/29/secheresse-le-gouvernement-va-autoriser-une-soixantaine-de-retenues-d-eau-en-2019_5504170_3244.html

Ou sont elles ? la seule connue et en eau actuellement c’est celle de Caussade mais les agriculteurs (de la CR) ont du se battre pour qu’elle ne soit pas vidées et détruites par la préfecture … ou sont les autres ??

la sécheresse commencera dans deux mois, celle de 2020 sera pire que 2019 qui était pire que 2018 et c’est comme ça depuis 20 ans en Nouvelle Aquitaine parce que les préfectures et le président de région (sous la pression des « écologistes ») font  détruire les réserves quand il faudrait en construire :

https://www.youtube.com/watch?v=WyGvleAyMiY

En 2002, Chirac disait « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs » … depuis, tous les ministres de l’écologie (qui se succèdent rapidement …) ont amplifié le dérèglement climatique par dogmatisme et fondamentalisme écologique !

Quand la maison brule on arrose mais si on avait arrosé avant qu’elle ne brule on n’en serait pas là !

Les agences de l’eau (encore une fois avec la bénédiction des « écologistes ») ont planifié et orchestré les pénuries d’eau : Actuellement les rivières françaises rejettent plus de 70% des précipitations alors que 70% des précipitations devraient être consacrées à la végétalisation, ce qui provoque des inondations, un assèchement mathématique des bassins et des canicules puisque la végétation n’aura pas suffisamment d’eau pour entretenir le cycle et évacuer la chaleur.

couper l’irrigation l’été, casser les barrages, bloquer la construction de réserve et ne pas recycler l’eau des villes, techniquement il était  impossible de faire pire pour détruire la planète … il est donc très facile de faire mieux !

En France, depuis 30 ans la pluviométrie ne change pas mais c’est la répartition annuelle des pluies qui se dégrade : fortes précipitations l’hiver et sécheresse l’été. On réglera le problème en veillant à ce que les rivières ne rejettent pas plus que 30% des précipitations , pour cela il faut faire des réserves collinaires en tête de bassin pour capter les ruissellements de surface, réguler le débit des rivières à partir de ses réserves (ce qui limitera les inondations et les assecs, exactement ce qui a été fait pour la Seine avec les quatre grands lacs) ) , recycler l’eau dans les sols (donc aucun rejet en rivière) et végétaliser au maximum l’été. La suppression des retenues sur les cours d’eau provoquent des inondations et un assèchement du bassin,  les retenues créent des zones humides qui maintiennent l’eau dans le bassin versant et il est interdit d’assécher les zones humides.

Concrètement il faut de tout urgence reconstruire les ouvrages détruits depuis 20 ans  et en construire d’autres :  pour compenser les prélèvements dans les nappes phréatiques (et donc ne pas épuiser les nappes l’été) chaque bassin versant doit avoir un volume d’eau de surface équivalent à la consommation humaine (potable, industrie et nucléaire) plus le volume d’eau nécessaire à la végétalisation des surfaces l’été (villes et campagnes) c’est à dire 2000m3 à l’hectare ou 4000m3 à l’hectare pour le maraichage (globalement une surface végétale a besoin de 200l d’eau par m2 l’été et deux fois plus pour  les fruits et légumes qui sont composés à 90% d’eau ).

Si tout le monde avait le bon sens de faire comme les agriculteurs, des réserves d’eau l’hiver (particuliers, villes, industriels, etc …) pour végétaliser en épargnant les nappes phréatiques l’été on ne parlerait jamais de sécheresse !

 

pasdeclimatsanseau

Laurent DENISE : formations et expériences professionnelles en : hydrologie, climatologie, météorologie, agriculture, permaculture, agroforesterie, sol vivant Albert Einstein disait : « On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. » , autrement dit "ne comptez pas sur les écologistes pour régler les problèmes qu'ils ont eux-mêmes générés (climat eau et biodiversité)! Les sécheresses et les inondations ne sont pas des fatalités liées au dérèglement climatique mais le résultat logique d'une très mauvaise gestion des eaux de surface, Inondation c’est quand l’eau repart trop vite vers la mer, sécheresse c’est quand elle est repartie trop vite … Sur les continents, la régulation thermique de l'atmosphère est automatique tant que les surfaces exposées au soleil sont couvertes d'eau ou de végétation, autrement dit : c'est la sécheresse des sols qui provoquent le dérèglement climatique et non pas le dérèglement climatique qui provoque les sécheresses, le climat se dérègle quand les continents ne transpirent plus l'été ! Ce qui tue massivement toute la biodiversité de façon durable ce sont les sécheresses de plus en plus longues : pas d'eau pas de vie ! Les sécheresses de plus en plus longues ont des conséquences monstrueuses qui entraînent l’effondrement accéléré des pollinisateurs, des insectes, des oiseaux, impactent l’ensemble du vivant, y compris la santé humaine ! 1.1 millions d'hectares de prairies en Nouvelle Aquitaine avec des haies et des arbres, sans labour et sans pesticide pourtant tous les étés ce sont des cimetières de biodiversité, même les vieux arbres sèchent ...Une sécheresse c'est juste un manque d'eau l'été, un comble quand on a passé l'hiver les pieds dans l'eau (inondations) sans faire de réserve ...En France ce sont uniquement les "écologistes" qui s'opposent à la construction de réserves d'eau et qui vont même jusqu'à en faire détruire ... cherchez l'erreur ! C'est le climat qui a besoin d'eau et de végétation l'été. Le secret d'un bassin hydrologique en bonne santé c'est sa densité végétale l'été (la référence étant la forêt de feuillus), plus on génère de biomasse plus on augmente le pouvoir de rétention d'eau des sols et donc de filtration, plus la densité végétale est importante et plus on alimente le cycle des pluies.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par pasdeclimatsanseau
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Sénégal: le gouvernement critiqué après des inondations dévastatrices

La capitale Dakar et une grande partie du pays ont essuyé au cours du week-end des précipi…