Accueil Non classé L’agriculture française a perdu 20 ans à cause des « djihadistes de l’écologie »

L’agriculture française a perdu 20 ans à cause des « djihadistes de l’écologie »

7 min lues
0
3
99

En France plus de 75% de la population habite en ville sans aucun contact avec « la campagne », d’où cette incompréhension sur les pratiques agricoles avec des activistes fondamentalistes (surtout EELV et génération écologie) qui surfent sur la vague verte pour faire de la politique, malheureusement une politique verte avec des « extra-terrestres » conduit inexorablement à la destruction de notre environnement et même jusqu’à un dérèglement climatique majeur !

Chez les citadins l’été rime avec soleil, chaleur  et vacances, donc une saison sèche ! Pourtant c’est exactement l’inverse, l’été devrait être une saison humide : plus de chaleur = plus d’évaporation = plus de précipitations (exactement le phénomène observé en foret équatorial). Les écologistes ont transformé la France en région sèche et aride l’été parce qu’ils ont  imposé aux agricultures de pas cultiver l’été, en prétextant que l’irrigation consommait trop d’eau (surtout en Nouvelle Aquitaine) ! C’est bien mal connaitre une loi fondamentale qui régit planète : la répartition des pluies (10% d’évaporation, 60% d’évapotranspiration et 30% de ruissellement interne et externe) !

Oui la végétation consomme 70% des pluies (pour les forets de feuillus) et c’est quand elle ne le fait pas que le climat se dérègle et que la désertification s’installe ! Un champs irrigué l’été aura le même impact sur le climat qu’une foret de feuillus ! Un champs vert l’été aura 20°c de moins qu’un champs sec ! Attention les forets de conifères brulent tous les étés parce qu’elles « consomment  » deux fois moins d’eau donc reçoivent deux fois moins de pluie !

Il faut effectivement verdir la France pour sauver la planète, mais il faut le faire l’été, concrètement , massivement et rapidement, et les agriculteurs sont les seuls à pouvoir réaliser cet exploit indispensable à notre survie !

Les surfaces végétales protègent les sols, entretiennent le cycle de l’eau, évacuent la chaleur, stockent de l’énergie solaire sous forme de biomasse (photosynthèse), enrichissent les sols (également sous forme de biomasse), absorbent du CO2, libèrent de l’oxygène , protègent et nourrissent la biodiversité. La vie animale ne peut pas exister sans vie végétale, c’est le végétal qui fournit l’énergie à l’animal … quand notre environnement sèche l’été  c’est toute la biodiversité qui disparait !

L’arbre est le seul végétal (par son volume racinaire) à réguler efficacement et de façon autonome le climat parce qu’il assure la continuité du cycle de l’eau l’été, plus il fait chaud plus il transpire. Nous avons défriché pour cultiver sans respecter les saisons, l’été nos champs doivent être verts pour ne pas perturber le cycle, comme le volume racinaire des plantes annuelles n »est pas suffisant il faut les irriguer pour les maintenir en vie !

 

La crise climatique annoncée par les écologistes et bien plus grave qu’il n’y parait et elle est fortement aggravée par ceux qui sonnent l’alerte … Il faut faire très attention à EELV qui préconise un ré-ensauvagement de nos campagnes : « faire disparaitre l’agriculture pour laisser la place à la nature » … faire disparaitre l’agriculture c’est faire disparaitre l’humanité … On appelle ça aussi  un suicide collectif !

1 Taux évaporation photosynthèse

 

 

pasdeclimatsanseau

Laurent DENISE : formations et expériences professionnelles en : hydrologie, climatologie, météorologie, agriculture, permaculture, agroforesterie, sol vivant Albert Einstein disait : « On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. » , autrement dit "ne comptez pas sur les écologistes pour régler les problèmes qu'ils ont eux-mêmes générés (climat eau et biodiversité)! Les sécheresses et les inondations ne sont pas des fatalités liées au dérèglement climatique mais le résultat logique d'une très mauvaise gestion des eaux de surface, Inondation c’est quand l’eau repart trop vite vers la mer, sécheresse c’est quand elle est repartie trop vite … Sur les continents, la régulation thermique de l'atmosphère est automatique tant que les surfaces exposées au soleil sont couvertes d'eau ou de végétation, autrement dit : c'est la sécheresse des sols qui provoquent le dérèglement climatique et non pas le dérèglement climatique qui provoque les sécheresses, le climat se dérègle quand les continents ne transpirent plus l'été ! Ce qui tue massivement toute la biodiversité de façon durable ce sont les sécheresses de plus en plus longues : pas d'eau pas de vie ! Les sécheresses de plus en plus longues ont des conséquences monstrueuses qui entraînent l’effondrement accéléré des pollinisateurs, des insectes, des oiseaux, impactent l’ensemble du vivant, y compris la santé humaine ! 1.1 millions d'hectares de prairies en Nouvelle Aquitaine avec des haies et des arbres, sans labour et sans pesticide pourtant tous les étés ce sont des cimetières de biodiversité, même les vieux arbres sèchent ...Une sécheresse c'est juste un manque d'eau l'été, un comble quand on a passé l'hiver les pieds dans l'eau (inondations) sans faire de réserve ...En France ce sont uniquement les "écologistes" qui s'opposent à la construction de réserves d'eau et qui vont même jusqu'à en faire détruire ... cherchez l'erreur ! C'est le climat qui a besoin d'eau et de végétation l'été. Le secret d'un bassin hydrologique en bonne santé c'est sa densité végétale l'été (la référence étant la forêt de feuillus), plus on génère de biomasse plus on augmente le pouvoir de rétention d'eau des sols et donc de filtration, plus la densité végétale est importante et plus on alimente le cycle des pluies.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par pasdeclimatsanseau
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

dégradation de la répartition annuelle des pluies

De fortes pluies ces derniers jours ont provoqué des brèches sur les barrages d’Eden…