Accueil Non classé Les gaz à effet de serre nous protègent, ce n’est pas leur augmentation qui dérègle le climat

Les gaz à effet de serre nous protègent, ce n’est pas leur augmentation qui dérègle le climat

11 min lues
0
6
1,583

Sans les gaz à effet de serre la température moyenne de la planète serait autour de -18°c , (avec un minimum à -168°c la nuit et un maximum de +150°c la journée). cette forte amplitude thermique est amortie par l’atmosphère qui provoque un « effet de serre ».

intro-1soleil parasol 5

les gaz à effet de serre permettent de limiter le rayonnement du soleil le jour par diffraction (effet parasol) donc d’éviter une surchauffe, et la nuit ils bloquent le rayonnement des sols vers l’espace ce qui évite le refroidissement (effet de serre) . Les zones les plus tempérées de la planète (faible amplitude thermique entre le jour et la nuit et entre l’hiver et l’été) sont les mers et les continents végétalisés parce que l’évaporation y est permanente , alors que les zones désertiques subissent de fortes amplitude thermiques .

 

Le climat du Sahara, chaud, ensoleillé et aride, est caractéristique de celui d’un désert chaud et sec. Les températures diurnes sont très élevées, pouvant dépasser 50°C, et l’amplitude thermique entre le jour et la nuit est souvent supérieure à 35 ou 40°C. C’est amplitude thermique s’explique par le manque de vapeur d’eau dans l’atmosphère donc d’effet de serre et d’effet parasol… au dessus des océans la concentration en vapeur d’eau est maximale, d’où un effet de serre maximal qui diminue l’amplitude thermique entre le jour et la nuit.

 

La régulation thermique des basses couches de l’atmosphère (au niveau des sols) se fait de trois façons :

  1. le rayonnement : les sols de couleurs clairs (albédo fort) renvoient beaucoup d’énergie solaire mais du coup augmentent l’effet de serre , les sols de couleurs sombres (albédo faible) diminuent l’effet de serre mais stockent beaucoup de chaleur (routes par exemple). Les surfaces couvertes d’eau ou de végétation diminuent fortement l’effet de serre mais ne chauffent pas au soleil grâce à l’évaporation, il n’y a pas de canicule en mer et en forêt pour cette raison !
  1. Le flux de chaleur sensible, qu’on ne maîtrise pas mais qui est faible
  1. Le flux de chaleur latente (entropie) qui est l’énergie absorbée par les molécules d’eau au moment de l’évaporation, il est PRIMORDIAL dans la régulation thermique, c’est lui qui évacue la plus grosse quantité d’énergie des sols vers le haut de la troposphère.

 chaleur latente climat

Grâce à l’évaporation, la régulation thermique est automatique, plus il fait chaud plus il y a d’évaporation donc évacuation de chaleur et diffraction vers l’espace, plus il y a d’évaporation plus il y a de nuages donc moins d’ensoleillement et plus il y a de nuages plus il y a de pluies donc plus de refroidissement. La régulation thermique de l’atmosphère est automatique tant qu’il y a de l’évaporation (ou évapotranspiration) dès que les surfaces exposées au soleil sont sèches elles accumulent la chaleur au lieu de l’évacuer et on a des canicules ….

 

On aura sauver le climat et la biodiversité quand les continents seront VERTS au périodes les plus chaudes de l’année !

Il fait chaud dans la forêt Amazonienne mais elle est très humide et très riche en biodiversité ( Un sol sec c’est un sol mort )

Ce n’est pas le dérèglement climatique qui provoque les sécheresses mais les sécheresses qui dérèglent le climat !

foret pluie

Il faut limiter les émissions de carbone fossile pour des raisons de pollutions et d’indépendance énergétique, mais  si on arrêtait à 100% dès aujourd’hui ça ne stabiliserait même pas le climat ! Si nos campagnes sont de plus en sèches d’année en année c’est parce que les villes détournent massivement l’eau douce (pluie et eaux usées) dans les rivières (donc vers la mer) au lieu de la recycler dans les champs !

Au lieu d’alimenter le cycle de l’eau l’été sur des millions d’hectares on alimente les toilettes des villes … Que mangera t on demain ?

 

1_Bulle deconnectée ville et campagne

 

La terre est recouverte à 70% d’eau, le corps humain contient 70% d’eau et bizarrement le climat c’est aussi 70% d’eau !

Sur les continents 70% des pluies proviennent de l’évapotranspiration et 30% de l’évaporation en mer.  Quand vous donnez 2 litres d’eau à une plante vous récupérez 3 litres de pluie !

L’eau c’est le « sang » des continents et le « cœur » du système c’est l’évaporation, si on veut sauver la planète il faut alimenter le « cœur  » en priorité !

 

Contributions approximatives à l’effet de serre des principaux gaz, d’après le GIEC :

  • vapeur d’eau : 60 %
  • dioxyde de carbone : 26 %
  • ozone : 8 %
  • méthane et oxyde nitreux : 6 %

Le GIEC a focalisé notre attention sur le taux de CO2 dans l’atmosphère parce que c’est le seul argument qu’ils ont trouvé pour justifier l’énergie nucléaire … quand cet argument s’effondre c’est toute l’industrie du nucléaire qui s’effondre, mais vu les enjeux financiers la vérité ne sortira pas tout de suite ….

intro-1chaleur latente

pasdeclimatsanseau

formations et expériences professionnelles en : hydrologie, climatologie, météorologie, agriculture, permaculture, agroforesterie Albert Einstein disait : « On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. » , autrement dit "ne comptez pas sur les écologistes pour régler les problèmes qu'ils ont eux-mêmes générés (climat eau et biodiversité)! Les sécheresses et les inondations ne sont pas des fatalités liées au dérèglement climatique mais le résultat logique d'une très mauvaise gestion des eaux de surface, Inondation c’est quand l’eau repart trop vite vers la mer, sécheresse c’est quand elle est repartie trop vite … Sur les continents, la régulation thermique de l'atmosphère est automatique tant que les surfaces exposées au soleil sont couvertes d'eau ou de végétation, autrement dit : c'est la sécheresse des sols qui provoquent le dérèglement climatique et non pas le dérèglement climatique qui provoque les sécheresses, le climat se dérègle quand les continents ne transpirent plus l'été ! Ce qui tue massivement toute la biodiversité de façon durable ce sont les sécheresses de plus en plus longues : pas d'eau pas de vie ! Les sécheresses de plus en plus longues ont des conséquences monstrueuses qui entraînent l’effondrement accéléré des pollinisateurs, des insectes, des oiseaux, impactent l’ensemble du vivant, y compris la santé humaine ! 1.1 millions d'hectares de prairies en Nouvelle Aquitaine avec des haies et des arbres, sans labour et sans pesticide pourtant tous les étés ce sont des cimetières de biodiversité, même les vieux arbres sèchent ...Une sécheresse c'est juste un manque d'eau l'été, un comble quand on a passé l'hiver les pieds dans l'eau (inondations) sans faire de réserve ...En France ce sont uniquement les "écologistes" qui s'opposent à la construction de réserves d'eau et qui vont même jusqu'à en faire détruire ... cherchez l'erreur ! C'est le climat qui a besoin d'eau et de végétation l'été. Le secret d'un bassin hydrologique en bonne santé c'est sa densité végétale l'été (la référence étant la forêt de feuillus), plus on génère de biomasse plus on augmente le pouvoir de rétention d'eau des sols et donc de filtration, plus la densité végétale est importante et plus on alimente le cycle des pluies.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par pasdeclimatsanseau
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

restaurer l’environnement et le climat avec du bon sens : le bocage Sahélien !

L’ONG TERRE VERTE intervient au Burkina Faso depuis 1989 à travers des associations inter-…